LectureAddict : pourquoi?

Bonjour ami(e)s lecteurs/lectrices.

Je me présente, je m’appelle Mathilde et je suis une lectrice acharnée. Je lis énormément de livre tous styles littéraires confondus. J’ai donc décidé de créé ce blog afin de vous faire partager mes lectures, ce que j’ai aimé ou non, ce que je vous recommande ou pas du tout.

J’ai été contacté il y a peu par une maison d’édition, je vous en dirai plus dès que toutes les « modalités » seront mises en place.

J’espère que ce blog vous plaira. Je vous encourage fortement à me laisser vos impressions sur les livres que je partagerai, me dire si vous les avez déjà lu, s’ils vous ont plus, si je vous ai donné envie de les lire,….

Merci pour votre attention sur mon blog.

LectureAddict


Publicités

La belle assise de Brice MILAN

La belle assise de Brice MILAN est sorti de 1er janvier 2019.

Résumé :
Jean-Yves tombe amoureux d’une jeune fille paraplégique, Emma, chaperonnée par sa tante. La mère de Jean-Yves, veuve, s’oppose à sa liaison… À tort ou à raison?

Laisser vous tenter par une intrigue alambiquée, un thriller romantique où les relations familiales sont au cœur de sombres machinations. Ouvrez la boite de Pandore infernale et découvrez, stupéfaits, un dénouement inattendu !

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à vous dire que vous ne trouverez pas ce livre en libraire. Je me suis inscrite sur le site « SimPlement Pro » et Brice MILAN m’a gentiment proposé de lire son livre et de donner avis.

Ce livre qui fait une centaine de page est très bien écrit. Je l’ai littéralement dévoré. On est très vite pris d’attachement pour Jean-Yves, homme un peu (beaucoup?) niais, qui ne veut pas grandir. Depuis la mort de son père, il dilapide tout son héritage, à tel point que sa mère est obligée de la placer sous tutelle. Il rencontre une jour par hasard cette fameuse Emma, pour Jean-Yves c’est le véritable coup de foudre. S’ensuit des rencontres fortuites (quoi que…), et une petite histoire commence entre Jean-Yves et Emma…

Ce livre est plein de rebondissement, le dénouement est vraiment inattendu, et jusqu’à la fin, on ne se doute pas de ce qui va pouvoir se passer ensuite.

Note : 17/20

La vie secrète des écrivains de Guillaume MUSSO

La vie secrète des écrivains de Guillaume MUSSO est paru le 2 avril 2019 aux éditions Calman Lévy.

Résumé :
En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.
Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret.
Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur…

Citation :

<< Il n’était pas toujours évident de rentrer dans l’histoire, mais lorsqu’on avait trouver le bon livre, celui qui était fait pour nous, celui dont on savourait les détails, les dialogues, les pensées des personnages, c’était la grande évasion. Oui, c’était mieux que tout, vraiment. Mieux que Netflix, que les matchs de baskets des Hawks, et que toutes ces vidéos débiles qui circulaient sur les réseaux et vous transformait en zombies. >>

Mon avis :

Guillaume MUSSO est mon auteur préféré, j’ai lu absolument tous ses livres et ce livre n’est pas mon préféré.

Pour ne rien vous cacher, j’ai vraiment eu du mal à entrer dans le livre. L’intrigue est longue à démarrer et le livre comporte quasiment un chapitre à la description de l’île de Beaumont par le narrateur. Pour moi, le livre commence a devenir réellement intéressant au détour des pages 150-180.

Passé ce cap, je me suis vraiment plongé dedans, les éléments se succédaient les un après les autres, il m’était impossible de fermer le livre. L’histoire est originale et vraiment au début du livre j’étais très loin de m’imaginer qu’elle allait être la chute.

Le personnage de Nathan est très mystérieux, c’est en parti ce qui m’a poussé à persévérer dans ma lecture, je voulais connaitre son/ses secrets. Il y a de nombreux rebondissements, on découvre que sans le savoir, les personnages sont étroitement liés.

L’épilogue m’a un peu laissé perplexe, il m’a fallu lire la dernière rubrique du lire << le vrai du faux >> pour mieux comprendre.

Malgré tout, Guillaume MUSSO reste un auteur qui sait nous tenir en haleine, en laissant des éléments de suspense jusqu’à la dernière phrase de son livre.

Note : 14/20

La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino

Résultat de recherche d'images pour "la gouteuse d'hitler"

La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino est paru aux éditions Albin Michel en 2019.

Résumé :

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Citation :

« La punition avait fini par tomber : ce n’était pas le poison, ce n’était pas la mort. C’était la vie. Dieu est tellement sadique, papa, il me punit par la vie. Il a réalisé mon rêve, et maintenant du haut des cieux, se moque de moi. »

Mon avis :

Récemment licenciées d’histoire, ce livre m’a immédiatement attiré, simplement pas le titre. J’ai commencé ce livre et j’ai très vite était transporté par l’histoire. On y trouve Rosa qui devient goûteuse d’Hitler après avoir emménager chez ses beaux-parents après que son mari soit parti au front. On trouve dans ce livre toute la complexité du Reich, être fidèle à Hitler coute que coute, quitte à en perdre la vie. On est donc plongé dans dans cet univers très complexe où peur de la mort et peur de la vie se mêle.

Rosa doit se battre avec ses aliments, la peur de l’empoisonnement, mais également avec ses collègues, pour qui Rosa n’est qu’une bourgeoise puisqu’elle vient de Berlin. Des amitiés se tissent malgré tout, mais toujours dans un climat de méfiance. En arrière-plan, on découvre l’inquiétude d’une famille pour son mari et son fils parti combattre, les questions qui les tourmente, la mort omniprésente.

Ce livre est à mon goût une petite pépite, qui nous donne une approche très différente de ce grand évènement de l’histoire qui est la Seconde Guerre Mondiale. On voit à travers cette histoire l’envers du décor, l’implication des civils et la dévotion au Reich. Je recommande ce livre à tout les férus d’histoire.

Note : 18/20